les beautés plurielles du mois de la mode

Le mois de la mode a pris fin. Quatre semaines longues de turbulences osées, d'extravagances toutes permises, quatre semaines tourmentées par les manières impolies d'un monde capricieux. Sous quelle perspective approcher ce marathon infernal, quel angle de vue adopter pour tenter d'y comprendre quelque chose ? Comme réponse à mon article du complexe de l'existence, [...]

intemporelle

  Son regard est pareil au regard des statues, Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a L'inflexion des voix chères qui se sont tues.  Quelques vers de Paul Verlaine, Mon rêve familier. La suavité de ses mots, les consonances qui résonnent incessamment dans nos têtes : il évoque ici le temps, [...]