Le mauvais genre, l’amant de la mode

Démêler le bon du mauvais goût ne relève pas seulement de l'arbitraire et du jugement personnel : c'est une construction sociétale et culturelle entière. Le mauvais genre est une vraie révolte de la mode contre elle-même : c'est l'annihilation de ses valeurs fondamentales, c'est le retour au grossier, à l'ordinaire, à l'obscène et au populacier. Bref,  la mode cherche à sortir de son cadre étriqué en faisant fi de la noblesse à laquelle elle est vouée, pour épouser les formes viles de la vraie vie.

les beautés plurielles du mois de la mode

Le mois de la mode a pris fin. Quatre semaines longues de turbulences osées, d'extravagances toutes permises, quatre semaines tourmentées par les manières impolies d'un monde capricieux. Sous quelle perspective approcher ce marathon infernal, quel angle de vue adopter pour tenter d'y comprendre quelque chose ? Comme réponse à mon article du complexe de l'existence, [...]