mannequinat : de l’idylle au cauchemar

Aux devants des caméras et des défilés, les new faces et les supermodels boivent du champagne au petit déjeuner, parcourent le globe en Prada et cumulent les abonné.e.s sur Instagram... On envie leurs peaux lisses et leurs soirées, bref, on jalouse ce qui ne semblerait être en fait qu'un grand coup monté. Or depuis peu de temps la supercherie s'effondre ; les langues, bien que timides, commencent à se délier. 

les beautés plurielles du mois de la mode

Le mois de la mode a pris fin. Quatre semaines longues de turbulences osées, d'extravagances toutes permises, quatre semaines tourmentées par les manières impolies d'un monde capricieux. Sous quelle perspective approcher ce marathon infernal, quel angle de vue adopter pour tenter d'y comprendre quelque chose ? Comme réponse à mon article du complexe de l'existence, [...]