streetstyle à barbès

Barbès, 11 heures du matin. Le quartier est animé, ça grouille un peu partout, la rue s'active dans une sorte de transe frénétique. Tout le monde vaque, tout le monde dans l'anonymat. On se croise, se voit, quelques éclats de rire, tout le monde pourrait être n'importe qui. C'est de cela précisément dont je voulais témoigner.

diffractions

Illusions d'optique, écran trouble sur la rétine. Paupières closes : être enfant et s'émerveiller des milles couleurs qui apparaissent de nulle part, de cette obscurité où s'engouffrent d'habitude les mêmes cauchemars. Comme diffractées par un miracle qu'on ne comprend pas, les couleurs forment de nouvelles formes ; un monde nouveau monde se dessine, qu'on devine. [...]

haute-couture, merci

Je me demande souvent pourquoi j'aime tant la mode. Pourquoi, au fond, ce monde étrange que je ne connais que de loin, m'est-il si cher, précieux ? Je pourrais tout autant le haïr, lui et ce qu'il représente. Il ne me faudrait que peu d'efforts pour en dresser un réquisitoire poignant et en faire mon [...]

couleurs

"La couleur surtout et peut-être plus encore que le dessin est une libération". Henri Matisse Au nombre de sept, par une infinité de déclinaisons et de nuances, elles marchent, volent, se marient, se déchirent, fractionnent et façonnent le monde selon la dextérité de leurs humeurs volatiles. Immatérielles, elles sont invisibles et pourtant elles sont partout. [...]

party hardcore

Plus que quelques jours avant nouvel an. Nouvelle année : bonnes résolutions, nouveaux départs, établissement et réalisation de projets sérieux... Quoique. C'est surtout l'occasion d'observer d'un peu plus près la très sulfureuse tendance propre à la mode de s'adonner à l'art de la fête (car quand il s'agit de mode, la fête devient un art). Budgets illimités [...]

le baiser

Fin d'année. J'ai réfléchi à quel article poster pour les fêtes. Lookbook tenues festives, tutoriel maquillage pailleté, diy cadeaux uniques. Fin d'année : qu'aurais-je donc à partager, quel petit bout de moi abandonner ici à la vue de tous ? J'ai réfléchi à quelque chose de singulier, du jamais vu, du spectaculaire pour rincer l'oeil à [...]

face à face : Graziella et Laura

face à face avec Graziella (gauche), 19 ans et Laura (droite), 18 ans pour quoi t'habilles-tu ? laura: C'est un moyen de m'exprimer.. de jouer avec les matières, les couleurs, les formes. M'habiller c'est comme peindre ou dessiner, créer de manière générale. C'est faire des essais (parfois hasardeux) et sans cesse recommencer, c'est laisser aller son [...]

lève les yeux

vite, tu marches, dépêches toi déjà en retard, ton écran te dit de ne regarder que lui, tes enjambées ancrent ton poids dans le sol, tu sautilles sur place, le froid mord tes doigts, gelés, rougis, le bruit de la ville dehors qui ronronne en toi, te fais oublier tes pensées, tes yeux devant toi [...]

caméléon

“Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté.” René Char, Fureur et Mystère Un nu de Modigliani, le port de bras d'une ballerine, un regard saisissant de vérité : ces images sont emprises de beauté, beauté singulière dont l'origine nous est inconnue. La beauté des [...]