Faut-il cesser de porter des talons ?

Le talon a pris depuis le XIXème siècle l'habitude d'habiller le pied des femmes. Il termine la silhouette comme le tracé du crayon sur l'esquisse du styliste : pointu, élancé, précis. D'abord véritable objet d'art, il s'est peu à peu transformé en objet de fantasme où la cambrure d'un pied étroit rappelle à sa position lors de la jouissance. Il devient alors obligatoire pour les femmes, officieusement ou officiellement, pour paraître au monde et pour, peut-être, espérer faire porter sa voix à l'oreille d'un homme. Mais le talon n'est-il qu'affaire du désir porté par le regard viril hétéronormé ?

départ vers nulle part

laisse, laisse, se dit-elle, pousser tes ailes et goûte à ce jus mirobolant, potion empoisonnée qu'une femme a un jour engendré. rêve solitaire et endurci, rêve d'un amour insulaire sous le soleil tapant, d'une vie libre hors des fonctions. laisse, tourner les verres, tourner la vie à la mort car on ne compte nos jours que pour leurs regrets. trop tard.