mannequinat : de l’idylle au cauchemar

Aux devants des caméras et des défilés, les new faces et les supermodels boivent du champagne au petit déjeuner, parcourent le globe en Prada et cumulent les abonné.e.s sur Instagram... On envie leurs peaux lisses et leurs soirées, bref, on jalouse ce qui ne semblerait être en fait qu'un grand coup monté. Or depuis peu de temps la supercherie s'effondre ; les langues, bien que timides, commencent à se délier. 

l’habit le plus choquant du monde

Ce titre là, celui d’un vêtement si choquant qu’il en aplatirait la terre et retournerait les mers, Carine Roitfled aurait sûrement payé cher pour l’obtenir. Mais le porn chic n’a pas suffi à outrer les consciences, et Tom Ford et son pubis épilé en « G » pour la campagne Gucci de 2003 n’ont qu’à aller se [...]

badineries et ablutions, les bagatelles essentielles

C'est là l'oeuvre parfaite de la mode, qui joue à ses contrepèteries habituelles, à mélanger les mots et les formes, pour faire de ses ritournelles la gageure de notre civilité. Ne sommes-nous jamais plus Homme que lorsque l'on se parfume ? Les ablutions et les dégorgements de coquetteries saisissent cette tentative inespérée, si vaine mais si belle, à contrer notre mode d'être.